La Cantatrice / La Leçon

février 2015

ven 6
sam 7 Billets
en
ligne
lun 9
mar 10
mer 11
jeu 12 Billets
en
ligne
ven 13
lun 16
mar 17
mer 18
jeu 19
ven 20
mar 24 Billets
en
ligne
mer 25
jeu 26
ven 27 Billets
en
ligne
sam 28 Billets
en
ligne
  • Avant-première scolaire
  • Mercredis causerie après la représentation
  • Première
  • Rencontre avec les artistes après la représentation
  • Supplémentaire
  • Supplémentaire scolaire

Résumé

D'Eugène Ionesco

Mise en scène Frédéric Dubois

Une production du Théâtre des Fonds de Tiroirs présentée par le Théâtre Denise-Pelletier

Billeterie grand public

Deux pièces fondatrices du théâtre de l’absurde ! La Cantatrice chauve : dialogue irrésistible entre deux couples qui n’ont rien à se dire, une pendule contrariante, une bonne qui se prend pour Sherlock Holmes et un capitaine des pompiers.                        
La Leçon : un duo entre un professeur confus et concupiscent et une élève insolente. Un affrontement détonnant !

La Cantatrice chauve 

Que se passe-t-il lorsque des personnages anglais ordinaires, installés dans un décor anglais ordinaire, discutent de choses anglaises ordinaires ? Les Smith, famille traditionnelle londonienne, reçoivent les Martin pour la soirée. Le capitaine des pompiers leur rend aussi visite. Une série d’événements malencontreux nuira au bon déroulement des choses. Ils en perdront toute logique.

La Leçon*  

Une bachelière énergique prend un cours particulier chez un vieil enseignant, en vue de son doctorat. La leçon commence par des notions élémentaires de calcul, suit alors un cours magistral de linguistique. Le professeur, de plus en plus agressif et autoritaire, s’obstine à enseigner une matière incompréhensible. 

*Avant chaque représentation, le public pige au hasard le nom des deux comédiens qui se donneront la réplique.

Équipe

Distribution

Simon Dépot, Monelle Guertin, Éliot Laprise, Catherine Larochelle, Pierre Limoges, Ansie St-Martin

Concepteurs et collaborateurs

Julie Marie Bourgeois, Marie-René Bourget Harvey, Caroline Ferland, Yasmina Giguère, Renaud Pettigrew, Pascal Robitaille, Jennifer Tremblay

Le Théâtre des Fonds de Tiroirs

Né d'un geste libre, presque naïf et pourtant inspiré, dans le but précis de réunir acteurs, créateurs et publics autour d'un théâtre festif, le Théâtre des Fonds de Tiroirs a pour mission de créer et produire du théâtre dans la rigueur afin de diffuser au plus grand nombre possible. 

Depuis 1997 (année de fondation), sous la direction artistique du metteur en scène Frédéric Dubois, lui-même accompagné d’une équipe artistique et administrative solide, la compagnie présente des textes au verbe puissant tirés ou inspirés du répertoire et ce, pour éclairer les enjeux qui définissent le monde actuel.

Le TFT remet au grand jour une littérature théâtrale cachée dans ses tiroirs, s'inspire de l'univers proposé et le déplace dans une contemporanéité où le théâtre est outil, jeu, carrefour de réflexion.  La mise en scène et son déploiement dans des espaces singuliers est donc au coeur de sa démarche et de son esthétique.

Site internet

Biographies

La Cantatrice / La Leçon
Crédit: Gorupdebesanez

Eugène Ionesco Auteur

Eugène Ionesco, né Eugen Ionescu le 26 novembre 1909 à Slatina (Roumanie) et mort le 28 mars 1994 à Paris, est un dramaturge et écrivain roumain et français. Il passe la majeure partie de sa vie à voyager entre la France et la Roumanie. Représentant du théâtre de l'absurde, il écrit de nombreuses œuvres dont les plus connues sont La Cantatrice chauveLes Chaises et Rhinocéros.

Après son entrée dans l’espace littéraire de l’après-guerre, de La Cantatrice chauve à L'Impromptu de l'Alma, Ionesco devient auteur, ou plutôt un « anti-auteur » (selon ses propres mots), présentant au public des « anti-pièces » qui s’écartent de l’horizon d'attente de celui-ci. Ionesco est alors un personnage iconoclaste et avant-gardiste. Arrivé sur les planches par le truchement de circonstances inattendues, il côtoie les rangs du collège de Pataphysique, et déroute la critique parisienne par ses facéties et son esprit de contradiction.

La Cantatrice / La Leçon
Crédit: David Ospina

Frédéric Dubois Metteur en scène

Né en 1977, Frédéric Dubois est très impliqué dans le milieu théâtral de Québec. Il a terminé ses études au Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1999. Il a signé toutes les mises en scène du Théâtre des Fonds de Tiroirs (TFT), plateforme théâtrale importante de la vieille capitale. Il est récipiendaire du prix John-Hirsh 2008, remis par le Conseil des Arts du Canada, prix d’excellence qui souligne un début de carrière singulier et prometteur. Très rapidement, son travail se transporte sur les scènes institutionnelles de la ville de Québec puis du Québec. Les horizons s’élargissent alors et le dialogue s’ouvre entre les possibilités qu’offrent la grande scène et la liberté qu’il trouve dans sa compagnie de création, lui permettant ainsi  que se peaufine son écriture scénique toute personnelle.  Il travaille notamment au Théâtre du Trident, de la Bordée , au Gros Mécano, au Théâtre d’Aujourd’hui, au Centre National des Arts d’Ottawa anglais et au TNM. Il a également signé la coordination du grand parcours théâtral Où tu vas quand tu dors en marchant pour le Carrefour international de théâtre de Québec et ce, depuis 2009.  Cette grande fête réunit plus de 200 artistes annuellement. Au TFT, il se fait remarquer avec son adaptation de Zazie dans le métro de Raymond Queneau, qui vaut à la compagnie le Masque révélation 2001. C’est aussi sa grandiose mise en scène extérieure de huit heures de Vie et mort du roi boiteux de Jean-Pierre Ronfard qui confirme son audace à présenter, hors circuit, des textes importants de la dramaturgie québécoise et d’ailleurs. Sa mise en scène de La librairie de Marie-Josée Bastien joue depuis sept ans sur toutes les scènes du Canada autant en anglais qu’en français et au Japon, où il s’est rendu en septembre 2009. Finalement, il s’est impliqué au niveau politique pour défendre les intérêts de sa discipline sur plusieurs fronts. Membre du conseil d’administration du Conseil québécois du théâtre (CQT) de 2003 à 2005, il a été aussi Président de l’Association des compagnies de théâtre (ACT) pendant quatre ans. Depuis novembre 2011, il est le coordonnateur artistique au Théâtre Périscope.

La Cantatrice / La Leçon
Crédit: David Ospina

Simon Dépot M. Martin

Simon Dépôt est diplômé du Cégep de St-Hyacinthe en 2011. Il est de la distribution d’À quelle heure on meurt? (Théâtre à Deux) à la Salle Fred-Barry dans une mise en scène de Frédéric Dubois au printemps 2013. On a pu le voir également dans Changing Room (Collectif Nous Sommes Ici) à l’Espace Libre à Montréal, au CNA à Ottawa, ainsi qu’au Périscope à Québec. Également pianiste, il est à la barre de l’Insolite Cabaret Insolent en 2010 et au ZooFest en 2011. Comme danseur, il a collaboré sur Danse de garçons de Karine Ledoyen et la compagnie de danse K par K pour le Carrefour international de théâtre de Québec en 2013. Avec le théâtre de la Trotteuse, il fait deux tournées françaises, Histoire de Lunes en 2009 et Novecento en 2012, en plus de participer au FRINGE cette même année. En 2013, il rejoue Novecento à la Salle Fred-Barry. Il a participé à de nombreux courts métrages, séries télé et publicités. 

La Cantatrice / La Leçon
Crédit: Jacinthe Lessard

Monelle Guertin Mme Martin

Monelle Guertin termine sa formation à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM en 2001. Elle incarne ensuite Zazie (...dans le métro, R. Queneau), spectacle du Théâtre des Fonds de Tiroirs qui remporte le Masque de la Révélation de l’Année en 2002. Depuis les débuts du TFT, elle participe à ses productions: La Cantatrice chauve (première mouture en 1997), Jacques ou la soumission, puis Vie et mort du roi boiteux… Elle est auteure et interprète d’un conte, Agnus Dei, pour l’édition 2004 des Contes Urbains. À la télévision, on a pu la voir dans Le Négociateur 2, Les Lavigueur : La vraie histoire, La job et Mensonges. Elle tient un rôle dans le premier long métrage de Guillaume Roussel-Garneau, Un repli. Parallèlement, Monelle poursuit des études supérieures en linguistique, domaine de la langue et de la parole qui la fascine tout autant que les feux de la rampe ne la captivent.

La Cantatrice / La Leçon

Éliot Laprise Capitaine des pompiers

Eliot Laprise, diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2007, a joué dans de nombreuses pièces de théâtre. En 2010, il interprète Annibal de Coconas dans La Reine Margot, adaptation et mise en scène de Marie-Josée Bastien, coproduction du Théâtre de la Bordée et du Théâtre Denise-Pelletier. Il joue également dans Bonjour, là, Bonjour de Michel Tremblay au Théâtre de la Bordée en 2010 dans une mise en scène de Lorraine Côté. Dans ce même théâtre,  il fait partie de la distribution de Dévadé à l’automne 2013, une adaptation de Marianne Marceau d’après le roman de Réjean Ducharme dans une mise en scène de Frédéric Dubois. À l’écran, il joue entre autres dans Les Grandes Chaleurs de Sophie Lorain. Il est aussi de la distribution de Michelle et Triptyque, deux films réalisés par Robert Lepage et Pedro Pires. En 2009, il écrit, réalise et monte le court-métrage Choc, sélectionné pour le Festival Vidéastes Recherché-es.  Ce film est également sélectionné par le Festival des Films de la Relève (FFR) à l’année en 2010. La même année, il écrit, réalise et monte son deuxième court-métrage, Congratulations Fuckers, obtenant une mention du jury au Festival Vidéastes Recherché-es, pour la force du concept et du scénario. À l’automne 2011, il est sélectionné parmi 600 candidats pour participer à La course Évasion autour du monde, un concours de documentaires à travers le monde. En 2012, il écrit, réalise et monte le court-métrage Rent Me, dans le cadre du laboratoire international de création Kinomada qui sera sélectionné ensuite dans la programmation officielle du Festival de Cinéma de la Ville de Québec et pour Les Rendez-vous du Cinéma Québécois. En octobre 2012, il entame le tournage de Jachère son quatrième court-métrage qui fut sélectionné pour le festival international Regard sur le court-métrage au Saguenay en 2014.

La Cantatrice / La Leçon
Crédit: Nicola-Frank Vachon

Catherine Larochelle Mary

Issue du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2001, Catherine Larochelle a déjà collaboré à près d’une trentaine de productions théâtrales dont plusieurs avec le Théâtre des Fonds de Tiroirs dont elle est une des membres co-fondatrices (Zazie dans le métro d’après le roman de Raymond Queneau, Téléroman de Larry Tremblay, Vie et mort du roi boiteux de Jean-Pierre Ronfard, La Cantatrice chauve d’Eugène Ionesco, Ines Pérée Inat Tendu de Réjean Ducharme). On l’a vu notamment dans Le traitement,m.e.s par Claude Poissant, Billy (Les jours de hurlement) m.e.s par Sylvain Bélanger, Littoral, Forêts, Incendies et Le sang des promesses de Wajdi Mouawad (trilogie présentée entre autres à la Cour d'honneur du Palais des Papes au Festival d'Avignon 2009), Caligula_Remix de Marc Beaupré. Elle est également auteure membre du CEAD et massothérapeute.

La Cantatrice / La Leçon

Pierre Limoges M. Smith

Issu de la promotion 96 du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Pierre s’adonne à la pratique de son métier depuis plus d’une quinzaine d’années.  Grâce à diverses collaborations avec certaines compagnies émergentes de l’époque (Le Théâtre du Grand Jour,  Le Théâtre de la Pire Espèce, Théâtre Le Clou, Trois Tristes Tigres) il s’initie aux rudiments de la scène.  Ainsi on le verra, entre autres, dans les œuvres de création suivantes au fil des ans; Jésus au lac, Le long de la Principale, Les Zurbains, Traces de Cloune, Rêvez Montagnes,  Chante avec moi. Parallèlement, il participe à différents projets tant au cinéma qu’à la télévision (Ressac, Borderline, Que Dieu bénisse l’Amérique, Zone de turbulence).  

La Cantatrice / La Leçon

Ansie St-Martin Mme Smith

Diplômée du Conservatoire en 1998, on a pu la voir dans de nombreux théâtres de Québec, Montréal et à travers la province. Parmi une vingtaine de productions notons : Antigone mise en scène de Brigitte Haentjens, La double Inconstance, mise en scène d’André Brassard. Sous la direction de Frédéric Dubois elle a joué dans Vie et mort du roi boîteux,  et dans En Pièces Détachées. Elle a fait du théâtre pour enfant avec le Théâtre des Confettis. Parmi d’autres productions soulignons Couche avec moi c’est l’hiver de Fanny Britt à l’Espace Go,  Phèdre à la Bordée, l’Oiseau Vert et Cyrano au Trident en 2008. En 2010 elle fut Ceasonia dans Caligula, encore au Trident. Vous l’avez vu à la télévision dans Trauma et « O » ainsi que de nombreuses publicités. Elle a remporté le prix Janine Angers pour son rôle de Josette dans le Père Noël est une ordure. Plus récemment en 2012, elle a incarné Stephanie dans L’Eclipse au Prospero au côté d’Andrée Lachapelle.

La Cantatrice / La Leçon
Crédit: Louise Leblanc

Yasmina Giguère Conceptrice des costumes

Yasmina Giguère est diplômée en scénographie au Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1999. Son parcours se caractérise par la diversité des expériences, tant à travers le théâtre de création qu’à travers l’œuvre dramaturgique d’auteurs du Québec et d’ailleurs. Elle s’implique particulièrement au sein de la compagnie Le Théâtre des Fonds de Tiroirs (TFT) où dans un premier temps, elle orchestre toutes les facettes de la création visuelle. Au fil de cette collaboration avec le TFT, Yasmina est mise en nomination trois fois au Prix d’excellence des arts et de la culture de Québec pour la conception des costumes dans Inespérée et Inattendu de Réjean Ducharme, La Cantatrice Chauve et La Leçon d’Eugène Ionesco et Vie et Mort du Roi boiteux de Jean-Pierre Ronfard. Elle signe les costumes de certaines productions présentées dans les théâtres institutionnels de la ville telles quEn pièces détachées de Michel Tremblay et Ubu Roi  d’Alfred Jarry, au Théâtre de la Bordée; ainsi que Tout ce qui tombe de Véronique Côté et Ha ha ! de Réjean Ducharme, au Théâtre Le Trident.  À l’occasion des Fêtes du 400e anniversaire de la Ville de Québec, elle conçoit les costumes de la comédie musicale Les Misérables présentée au théâtre Le Capitole. Yasmina travaille également avec Robert Lepage sur trois productions de la compagnie Ex Machina, soit The Busker’s Opera, une adaptation de The Beggar’s Opera de Pepush et Gay, présenté à Montréal en 2004, 1984 de Georges Orwell, à Londres en 2005 et Lipsynch, dans la même ville en 2008.

La Cantatrice / La Leçon
Crédit: Samuel Patenaude

Renaud Pettigrew Éclairagiste

Depuis sa sortie de l’École national de théâtre du Canada en 2008, Renaud Pettigrew compte plus d’une trentaine de conceptions à son actif. Il collabore aux côtés de Michel Lefebvre (In this world, Projet pupitre, Bang Bang Boy, Pandora, Dreaming now, Horror Story- Youtheatre), Serge Mandeville (Le songe d’une nuit d’été - Absolu théâtre), Marie Brassard (Moving in this world - Infrarouge ), Daniel Meilleur (1,2,3 nous avons des droits - Théâtre des Deux-Monde) et Sylvie Dumontier - Shilvi (Shilvi, tour de chant et Quand les poules auront des dents - Les disques Petite plume), Frédéric Dubois ( Viande à chien - Théâtre des fonds de tiroirs / Nouveau théâtre expérimental). Il assistera à la conception des éclairages du projet Carte (Pique et Coeur) de Robert Lepage et d’Ex machina. Très actif dans le milieu de la tournée, il s’occupe des éclairages d’Ex machina (Lipsynch, Jeux de cartes, La face cachée de la lune), Sibilyne (Woyzeck), Le Théâtre d’aujourd’hui (Les belles-soeurs), Pierre Lapointe (Tournée Sentiment humain), Les Fourberies de Scapin (Juste pour rire). Au cours des prochains mois, Renaud collaborera aux côtés d’Isabelle Boulanger — Sans lactose (Danse - décembre 2014), Michel Lefebvre — Feder (Théâtre - Performance), Mireille Camier — Le dragon d’or (Théâtre), Jean-Simon Traversy — Constellation (Théâtre), Fire/Work (Musique).

La Cantatrice / La Leçon

Marie-René Bourget Harvey Conceptrice des décors

Marie-Renée Bourget Harvey est passionnée des arts et de la communication. Graphiste de métier, elle bifurque en anthropologie et en art visuel avant de compléter une formation en scénographie au Conservatoire d’arts dramatiques de Québec (2005). Elle est également co-fondatrice de tectoniK_ et des chantiers/ constructions artistiques du carrefour international de théâtre de Québec. Marie-Renée a eu la chance et le plaisir de collaborer avec de nombreux metteurs en scène et artistes de talent afin de créer des espaces de jeu éclatés et multiples. On a pu observer ses différentes créations au Théâtre du Trident, au Théâtre de la Bordée, à Premier Acte, lors du Carrefour international de Théâtre, du parcours Où tu vas quand tu dors en marchant... ainsi qu'à La Licorne.

Ce qu'on en dit

« On adore cette Cantatrice chauve qui précède La Leçon, tout aussi fascinante, dont Frédéric Dubois a fait la mise en scène, travaillant l'univers de Ionesco avec un imaginaire où suspense côtoie étrangeté et savoureuse dérision. »

Claudia Larochelle, Journal de Montréal, 25 septembre 2008

« Trouver le ludisme dans la contrainte, la rigueur dans la folie, voilà la force du metteur en scène. Parvenant à dompter des langues aussi souveraines que celles de Ronfard, Queneau ou Ducharme, l’homme livre des spectacles limpides, des objets aussi drôles qu’inquiétants. »

Christian Saint-Pierre, Voir.ca, 6 novembre 2008

Espace prof

Durée

1 H 45

Entracte

inclus
Billeterie grand public
Besoin de plus de renseignements?

Contactez nos Services scolaires au 514 253-9095 poste 224 ou par courriel

Lundi au vendredi - 9h à 17h

Pistes pédagogiques

Repères
  • Le théâtre de l’absurde : un langage, un humour, une philosophie.
  • Dans quelle mesure La Cantatrice chauve et La Leçon sont-elles des comédies ?
  • Est-ce que ce sont des textes encore actuels ?
Vous pourriez établir des liens avec...
  • Un autre auteur de l’absurde bien connu, Samuel Beckett (1906- 1989), à qui l’on doit En attendant Godot (présenté à la Salle Fred-Barry du 22 octobre au 8 novembre 2014) et Les beaux jours.
  • Le Malentendu (1944) d’Albert Camus, pièce de théâtre faisant partie également du cycle de l’absurde.
  • Les Temps modernes (1936) de Charles Chaplin, un film burlesque dominé par l’absurde et le non-sens.
  • L’œuvre d’art public La (les) Leçon(s) plurielle(s) de Rose-Marie E. Goulet, installée devant le Théâtre Denise-Pelletier sur le parvis de la Salle Fred-Barry. Lisez l’essai Le théâtre de l’absurde de Martin Esslin (1961) qui rend célèbre le terme et qui définit ce type de dramaturgie en l’analysant à la lumière des écrits d’Albert Camus, et notamment du Mythe de Sisyphe.

Activités à faire en classe

  • Expliquez ce qu'est une assonance, et amusez-vous à faire des phrases contenant des assonances. 
  • Déterminez en quoi l'absurde et l'incommunicabilité font de La Cantatrice chauve d'Eugène Ionesco une anti-pièce. Justifiez. 
  • Transformez des textes célèbres de façon parodique. 
  • Pratiquez le calembour, la permutation de lettres, l'anagramme, le palindrome, le lipogramme. 
  • Inventer des dictons populaires et transformer des dictons connus. Faire la même chose avec les proverbes. 

Cahier du Théâtre Denise-Pelletier

Préparer votre sortie

Le TDP vous propose...