L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau

février 2017

mar 21
mer 22 Billets
en
ligne
jeu 23 Billets
en
ligne
ven 24 Billets
en
ligne
sam 25 Billets
en
ligne
mar 28 Billets
en
ligne

mars 2017

mer 1 Billets
en
ligne
jeu 2 Billets
en
ligne
ven 3 Billets
en
ligne
sam 4 Billets
en
ligne
mar 7 Billets
en
ligne
mer 8 Billets
en
ligne
jeu 9 Billets
en
ligne
ven 10 Billets
en
ligne
sam 11 Billets
en
ligne
mar 14
  • Avant-première scolaire
  • Mercredis causerie après la représentation
  • Première
  • Rencontre avec les artistes après la représentation
  • Supplémentaire
  • Supplémentaire scolaire

Résumé

Textes Marc Favreau et les auteurs invités Marie-Lise Chouinard, Annie Cloutier, David Leblanc et Anne-Marie Olivier

Adaptation et mise en scène Nicolas Gendron

Production ExLibris

Billeterie grand public

Dans une fête à la fois tendre et polissonne, organisée par une jeune génération qui n’a pas grandi avec Sol et Gobelet, l’équipe d’ExLibris célèbre la parole et l’écriture de Marc Favreau. En fouillant les textes riches de sens et de drôlerie du créateur de Sol, Nicolas Gendron et ses joyeux compères s’acoquinent à des auteurs invités pour poursuivre l’art du maniement de la langue vers de nouveaux territoires. L’Enfance de l’art, c’est autant le plaisir et l’intelligence du verbe que l’étonnante cocasserie des situations. Les candides et les exclus célèbrent la pertinence de leurs propos dans ce coup de chapeau esstradinaire à l’auguste clochard.

ExLibris créait avec succès, il y a deux ans, Et au pire, on se mariera d’après le roman de Sophie Bienvenu. Pour son deuxième opus, la compagnie s’inspire d’une icône de la culture québécoise en se penchant sur l’œuvre de Marc Favreau, comédien, auteur et... bibliothèque.

Équipe

Avec Maxime Beauregard-Martin, Isabeau Blanche, Gabriel Dagenais, Nicolas Gendron et Olivia Palacci avec la participation spéciale de Clémence DesRochers et Marcel Sabourin

Conception Maxime Auguste, Leticia Hamaoui, Joëlle Harbec et Marilyne Roy

Biographies

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Claire Meunier

Marc Favreau Auteur principal

Marc Favreau est né à Montréal le 9 novembre 1929, au début du grand krach (il jurait toutefois n'y être pour rien). Après avoir tâté du dessin commercial, puis touché au décor de théâtre, il entre à l'école du TNM, pour deux ans d'apprentissage avec les Gascon, Dalmain, Roux, Groulx et Hoffman, remportant le premier Prix de comédie.

Il débute comme comédien professionnel dans le rôle de Pierrot du Dom Juan de Molière, au TNM, en 1954. Cette année-là voit également ses débuts à la télévision dans 14, rue de Galais et Le Survenant, où il tient le rôle de Beau Blanc. Mais c'est surtout à la scène qu'il se plaît, des Plaideurs de Racine à Ubu Roi d’Alfred Jarry, sans oublier Comedia dell’Arte, une pièce de son cru. C'est finalement grâce à son personnage de Sol que Favreau sera présent à la télévision de 1958 à 1972. Surtout avec Sol et Gobelet, série hebdomadaire d'un tandem de clowns jamais sevrés d'absurde, et au terme de laquelle Sol atteint l'âge auguste de 14 ans! De 1973 jusqu’à sa mort, en 2005, il soliloque, par le biais de son enfant Sol, qu'il projette sur toutes les scènes du Québec et de l'Europe francophone. Au morose dubitatif qui cherche à quoi peut bien rimer toute cette futilité, il ne sait que répondre ceci : « Si tous les poètes voulaient se donner la main, ils toucheraient enfin  des doigts d'auteur! »

Source:http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=218

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Hugo B. Lefort

Nicolas Gendron Metteur en scène et comédien

Depuis la fin de sa formation à l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx, d’où il ressort avec une bourse d’excellence en 2009, Nicolas Gendron a pris part à une vingtaine de productions théâtrales. Parmi celles-là, on le remarque comme comédien dans plusieurs créations québécoises, signées Nico Gagnon (Roomtone; Top Net!), Simon Boulerice (Les Monstres en dessous), Anne-Marie Olivier (Un Cimetière qui marche), Marie-Lise Chouinard (Les Incroyables aventures de Thierry Ricourt), Philippe Boutin (Détruire, nous allons) et Maxime Beauregard-Martin (Mme G.). Il collabore autant avec des compagnies établies (Théâtre Parminou, Théâtre La Catapulte) qu’avec des camarades de la relève (La Parade, Pirata Théâtre).

En 2010, il cosigne la mise en scène et l’adaptation du recueil de nouvelles Les Perruches sont cuites de Charles Bolduc (Leméac, 2006), au Théâtre MainLine. En 2011-2012, il est stagiaire à la mise en scène sur la création Emovere d’Éric Jean et Pascal Chevarie, au Théâtre de Quat’Sous. Saluée par la critique et le public, sa première mise en scène professionnelle en solo, son adaptation du roman Et au pire, on se mariera, de Sophie Bienvenu, est présentée à guichets fermés à la Salle intime du théâtre Prospero, à l’automne 2014, puis reprise au même endroit et en tournée un an plus tard. Sa seconde mise en scène, la comédie Pierre et Marie… et le démon, de Michel Marc Bouchard, tient l’affiche du Théâtre des Grands Chênes tout l’été 2015.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Éva-Maude TC

Maxime Beauregard-Martin Comédien

Maxime Beauregard-Martin obtient son diplôme en jeu du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2013. Dès sa sortie, il interprète le rôle de Minus en tournée dans La Ville en rouge, de Marcelle Dubois, une production du Théâtre du Gros Mécano. À Premier Acte, avec le Théâtre de la Bête noire, il campe le rôle de Mike dans Trick or treat de Jean Marc Dalpé, mis en scène par Olivia Palacci, puis celui de Will dans Mes enfants n’ont pas peur du noir, sous la direction d’Édith Patenaude. Il était également du spectacle jeunesse Les Mots d’ados, en tournée en Saskatchewan, et de Wit de Margaret Edson, présenté à la Bordée, dans une mise en scène de Michel Nadeau. Tout récemment, il incarne Édouard dans La Grande échappée d’Olivier Sylvestre, en plus d’être assistant à la mise en scène de la soirée des Mécènes du Trident. Sa première pièce en tant qu’auteur, Mme G., clôture la saison 2015-2016 de Premier Acte. 

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Hugo B. Lefort

Isabeau Blanche Comédienne

Formée à l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe – Laurier d’argent de sa promotion, en 2009 –, Isabeau Blanche est une comédienne aussi polyvalente qu’attachante. Son sens aiguisé de la comédie a maintes fois été remarqué, que ce soit sur les planches (Ménageries, de Jean-Philippe Baril-Guérard; Les femmes savantes, sous la direction de Denis Marleau), à la télé (Une histoire vraie, Ces gars-là) ou sur le web (Tout le monde frenche, Les aventures de Thierry Ricourt). Au petit et au grand écran, elle a travaillé avec les réalisateurs Sylvain Archambault (Mensonges), Claude Desrosiers (Les rescapés), Louise Archambault (Fabrique-moi un conte) et Xavier Dolan (Mommy). On a pu apprécier son talent sur les planches des Écuries (Kick, d’Étienne Lepage) et du Théâtre Denise-Pelletier (L’Illusion, de Corneille). En 2016, elle renoue avec Denis Marleau, au Théâtre du Rideau Vert, au sein de la distribution des Diablogues.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Rémy Savard

Gabriel Dagenais Comédien

Depuis sa sortie de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx, en 2009, Gabriel a eu la chance de toucher à plusieurs sphères du métier. Il a été tour à tour conteur, animateur, humoriste, improvisateur, marionnettiste et a même pris part à une comédie musicale. Au fil des ans, il a eu la chance de travailler avec des réalisateurs chevronnés tels que Podz (Tu m'aimes-tu?, L'affaire Dumont) et Claude Desrosiers (Les rescapés, Penthouse 5.0.). Ce grand barbu joue depuis des années avec les MiniMalices, une troupe théâtrale qui revisite les contes pour enfants. Il tient également le rôle du Patron dans Les Incroyables aventures de Thierry Ricourt, la série policière la plus rocambolesque qui soit, à la scène de 2009 à 2013 et désormais sur le web, sur ICI Tou.tv.  Au théâtre, on le remarque aussi entre autres dans Roomtone, Le Camp Horreur, Le père Noël est une ordure et La mère, le père, le petit et le grand. En 2016, il est de la distribution du film Chasse-Galerie, de Jean-Philippe Duval.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Sébastien René

Olivia Palacci Comédienne

Créatrice allumée et hyperactive, Olivia Palacci a une double formation en jeu (Conservatoire d’art dramatique de Montréal, promotion 2009) et en mise en scène (Conservatoire d’art dramatique de Québec, promotion 2013). Au théâtre, on la découvre sous la direction de Frédéric Blanchette (Courts univers étranges), Marie-Lise Chouinard (Les Incroyables aventures de Thierry Ricourt) et Éric Jean (Survivre), de même que dans Oleanna de David Mamet, dont elle cosigne la mise en scène avec Vincent Côté, au Théâtre Prospero. Elle est de plus en plus présente au cinéma (Le poil de la bête, Louis Cyr, La passion d’Augustine) et à la télé (Virginie, C.A., Le Gentleman). Elle décroche d’ailleurs le rôle récurrent de Cindy Boucher dans la série policière Mensonges. À l’été 2015, elle est de la distribution de la pièce jeune public Les Pouilleux, présentée à Laval. On lui doit aussi les mises en scène de Trick or Treat, à Premier Acte, et de Bea, à la Salle intime du Théâtre Prospero.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Caro Belhumeur

Leticia Hamaoui Assistance, lumières et régie

En 2013, Leticia Hamaoui obtient, avec une bourse d’excellence, son diplôme en Théâtre Production, Gestion et technique de scène, à l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx. Elle apprend la mise en scène et l’éclairage aux côtés de plusieurs artistes, dont Dave St-Pierre et Antoine Laprise. Depuis, ses talents d’assistante à la mise en scène sont mis à profit pour plusieurs spectacles de la relève, dont Puamun, Nuits frauduleuses, Détruire, nous allons et Muliats. En 2014, elle signe les éclairages de Et au pire, on se mariera, la première production d’ExLibris. En 2014-2015, au Théâtre des Grands Chênes, elle éclaire les comédies À vos souhait$ et Pierre et Marie… et le démon, en plus d’y être assistante. Ces deux dernières années, elle a sillonné le Québec à la régie du succès Le Dîner de cons, des Projets de la Meute, et du Tour du monde en 80 jours, avec le Théâtre Advienne que pourra.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Joé Pelletier

Joëlle Harbec Scénographie et accessoires

Après des études en Arts visuels et médiatiques à l’UQÀM, Joëlle Harbec complète en 2011 une formation professionnelle en Théâtre-production, profil décor et costumes, à l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx. Récemment, c’est sur la pièce Et au pire, on se mariera, mise en scène par Nicolas Gendron à la Salle intime du Théâtre Prospero, qu’on a pu voir sa conception de décor et de costumes. Elle a participé à la production de plusieurs théâtres d’été à titre de conceptrice d’accessoires, notamment pour les théâtres St-Sauveur et Ste-Adèle, en plus de signer la scénographie de Pierre et Marie... et le démon, au Théâtre des Grands Chênes. De plus, elle a eu le bonheur d’être assistante à la conception du décor de Chantons sous la pluie (2012) et de Hairspray (2013) auprès de Martin Ferland, deux mises en scène de Denise Filiatrault produites par Juste pour Rire. Elle accumule aussi les expériences de direction artistique pour des productions télé ou web, notamment sur Vrak Attak (VRAK TV) et LIRE (ARTV).

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Cybèle Brissaud

Marilyne Roy Costumes

Depuis l’obtention de son diplôme en à l’Option-Théâtre production du Collège Lionel-Groulx, volet décors et costumes (2010), Marilyne Roy trouve son équilibre entre productions télévisuelles et web, mode et théâtre. Spécialisée en conception et confection sur mesure, elle touche à toutes les sphères reliées au domaine du costume et du vêtement, que ce soit comme designer, styliste ou costumière. Comme conceptrice de costumes, son nom apparaît entre autres au générique des webséries Les Aventures de Thierry Ricourt (ICI Tou.tv) et Shoe Shop (LibTV). Elle collabore à de nombreux projets télé, parmi lesquels Le camping de l’ours, MED et Vrak la Vie, sur VRAK TV; Les gars des vues et Les appendices, à Télé-Québec. Les Galas Juste pour Rire ainsi que la Grande Braderie Mode Québécoise se sont aussi ajoutés à son portfolio dans les dernières années.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Simon Larouche

Maxime Auguste Musique

Admirateur de Sol et amoureux des mots, Maxime Auguste est un auteur-compositeur-interprète montréalais. Habitué de l'improvisation théâtrale et musicale, il fait ses premières armes comme compositeur au théâtre en 2008 au cours du projet Autopsie d'une wetback (La Bohème et La Coriandre), où il mélange guitare, bande son et instruments inventés. En 2015, il lance un EP de chansons intitulé Prendre la Fuite. Récipiendaire d'une bourse en recherche et création du CALQ, il fera paraître un album complet en 2017.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Jérôme Sabourin

Marcel Sabourin Participation spéciale

Comédien aux mille facettes, Marcel Sabourin a fait ses débuts en 1951, avec la Roulotte. Au fil de sa riche carrière, il a incarné des personnages attachants de notre panorama télévisuel, notamment dans La ribouldingue, S.O.S. J’écoute, L’Amour avec un grand A et, plus récemment, Les Parent et Toute La Vérité. Acteur phare du cinéma québécois, il compte plus de 65 films à son répertoire, dont Deux femmes en or, Le temps d'une chasse, Jésus de Montréal, Henri Henri et l'inoubliable J.A. Martin, photographe, qu'il a co-scénarisé avec Jean Beaudin et qui a remporté le Prix œcuménique du festival de Cannes. Il a aussi co-scénarisé plusieurs œuvres dont le film Cordélia et la série télé Willie. Comme dramaturge, Marcel Sabourin a collaboré à deux reprises avec Gilles Vigneault. Il a également écrit plusieurs chansons de Robert Charlebois. Il était aussi le narrateur de la série J’ai la mémoire qui tourne, diffusée à Historia. Un des entraîneurs pionniers de la Ligue Nationale d'Improvisation (LNI), il a depuis mené une carrière d’enseignant en improvisation, fait de la scénarisation pour le cinéma et de l’animation à la radio.

Son parcours est ponctué de prix, d'honneurs et de récompenses pour l'ensemble de son travail, parmi lesquels le Prix Luc Plamondon, en tant que parolier, le Jutra-Hommage, pour sa contribution à la cinématographie québécoise, et le Prix Gascon-Thomas, remis par l’École nationale de théâtre du Canada. À l’automne 2013, il remportait le Prix d’interprétation masculine du FFM, pour son rôle dans L’autre maison.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Julien Faugère

Clémence DesRochers Participation spéciale

Auteure, animatrice, chanteuse, comédienne et monologuiste, Clémence DesRochers occupe une place toute spéciale dans le cœur des Québécois, qui l’appellent affectueusement Clémence. Née à Sherbrooke, une ville de factries qui lui inspirera de superbes chansons et poèmes, elle est diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Après ses débuts à la Roulotte de Paul Buissonneau et dans l’émission pour enfants Rodolphe, à Radio-Canada, vinrent de nombreux rôles à la télévision, entre autres dans La famille Plouffe, La Côte de Sable, Le Pain du Jour, Grujot et Délicat (qu’elle coscénarisait), Quelle famille!, Asbestos et Les Aventures tumultueuses de Jack Carter.

De la fin des années 1950 jusqu'au début des années 1970, elle s'est consacrée à sa carrière musicale dans les boîtes à chansons, aux côtés de vedettes montantes comme Jean-Pierre Ferland, Claude Léveillée, Raymond Lévesque et Yvon Deschamps. Elle a composé le livret de la première comédie musicale québécoise, Le Vol rose du flamant (1964) de Pierre Brault, et les textes de quelques revues musicales, notamment Les Girls (1969). Elle a sillonné le Québec avec ses spectacles solos, parmi lesquels Plus folle que jamais, J’ai show et De retour après la ménopause, et compte une dizaine d’albums à son actif.

Parmi les prix et distinctions décernés à l'artiste, en 60 ans de carrière, mentionnons : les prix Denise-Pelletier et Olivier Guimond pour l’ensemble de son œuvre; le prix Jutra de la meilleure actrice de soutien pour son jeu savoureux dans La Grande Séduction; Chevalier de l'Ordre national du Québec; prix Hommage de la Bourse Rideau; un doctorat honorifique de l'Université de Sherbrooke et le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Samuel Côté

Marie-Lise Chouinard Auteure

Diplômée de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx, en 2010, Marie-Lise Chouinard est comédienne, auteure et metteure en scène. Elle est la créatrice principale de la série web Les aventures de Thierry Ricourt, diffusée sur ICI Tou.tv et sur France 4, qui a aussi connu huit épisodes sur scène, de 2008 à 2014, entre autres au Zoofest. En 2010, elle a tenu le rôle de la Ministre de la culture et de l’éducation dans le populaire concept satirique Les Parlementeries. Comme animatrice, elle tenait la barre de l’émission La vie est un cirque, diffusée sur TV5. En humour, elle a dirigé plusieurs humoristes de la relève, dont Mathieu Cyr et Korine Côté. Cette année, elle a scénarisé la nouvelle série web Hypno, sur ICI Tou.tv.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Marianne Duval

Annie Cloutier Auteure

Originaire de la Mauricie, Annie Cloutier a choisi de s’établir dans la région d’Ottawa-Gatineau après être passée par le Département de théâtre de l’Université d’Ottawa. Auteure et comédienne, elle a coécrit Autopsies de biscuits chinois, en 2011, une coproduction du Théâtre du Trillium et du Théâtre Belvédère. Annie est auteure associée au Théâtre du Trillium ainsi qu'une membre active du collectif d'auteurs les Poids Plumes. Elle a prêté sa plume aux spectacles collectifs Love is in the birds: une soirée francophone sans boule disco, présenté, entre autres, à la Salle Fred-Barry en 2016, et Comment frencher un fonctionnaire sans le fatiguer, entendu au Jamais Lu 2015. En septembre 2016, elle a fait partie de la programmation du Festival de l'Outaouais Émergent avec les Crisseurs de feu Anonymes qui y présentaient un spectacle déambulatoire. Elle est l'une des trois auteurs de Projet D, une création présentée à la Nouvelle Scène d'Ottawa en mars 2017.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Éva-Maude TC

David Leblanc Auteur

Comédien de formation (cohorte 2009 de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx, David Leblanc oriente la pratique de son métier autour de l’écriture : Prix de l’Égrégore remis par le CEAD en 2009 pour la pièce Insertions; présentation de Minuit Kevin, Les lapins se cachent pour tuer et Blackangel22 au théâtre La Licorne avec Théâtre tout court; tournée provinciale avec sa compagnie de création Les Néos; et près d’une quinzaine de participations à différents cabarets d’écriture (Cabaret des auteurs du dimanche, Corde au cou, Omad). Diplômé en scénarisation cinématographique, il collabore comme scénariste à deux saisons de GrosTitres (MATV). Tout récemment, il a coécrit les textes de la série à sketchs Ça Décolle, à V, en collaboration avec Daniel Langlois, en plus d’écrire et de jouer dans l’émission jeunesse Ouache! à Unis TV.

L'Enfance de l'art - doigts d'auteur de Marc Favreau
Crédit: Andréanne Gauthier

Anne-Marie Olivier Auteure

Connue à la fois comme interprète, auteure et metteure en scène, Anne-Marie Olivier est une figure importante du théâtre à Québec. Ses spectacles solo Gros et détail et Annette lui ont attiré un succès tant critique que populaire partout au Québec. Avec Gros et détail, qui a aussi été acclamé en Europe et en Afrique, elle remporte le Prix Paul-Hébert remis par la Fondation du théâtre du Trident ainsi que le Masque du public Loto-Québec en 2005. Directrice artistique de la compagnie Bienvenue aux dames, à qui l’on doit récemment les créations Scalpée et Faire l’amour, elle signe aussi la pièce Mon corps deviendra froid, présentée au Théâtre de Quat’Sous. Comme comédienne, on la remarque entre autres chez Wajdi Mouawad, dans Les Trois sœurs, Forêts et Temps. Elle est nommée à la barre du théâtre du Trident, en 2012. Sa nouvelle création documentaire, Venir au monde, y sera d’ailleurs présentée au printemps 2017.

Ce qu'on en dit

Quiconque a aimé Marc Favreau va avoir beaucoup de plaisir à le retrouver. Quelle belle idée! [...] Cinq interprètes tous très bons, très habiles. [...] Plein de petites trouvailles dans la mise en scène; ce n’est pas du Marc Favreau réchauffé. [...] Une introduction vraiment parfaite à l’ensemble de l’œuvre!

Mélanye Boissonnault, Le 15-18, IcI Radio-Canada Première

Je vous recommande fortement d'aller la voir. Vous y rirez et vous « époustouflerez » de façon intelligente.

 

Lucie Langis, atuvu

Nicolas Gendron, qui a adapté et mis en scène L’enfance de l’art, présenté au Théâtre Denise-Pelletier, garde l’esprit et la forme en actualisant le discours de Sol pour nous en faire sentir toute la contemporaine pertinence. Accompagné sur scène d’Isabeau Blanche, d’Olivia Palaci (qui chante superbement), de Maxime Beauregard-Martin et de Gabriel Dagenais, tous excellents, il nous propose un spectacle plein de vie et de charme que nous regardons le sourire aux lèvres. [...] L’enfance de l’art est un spectacle plein de sève, de vie et de tendresse qui fait du bien à l’âme.

Marie-Claire Girard, Theatrecambresis

Plutôt que d’essayer de faire revivre le clown sur scène, les cinq comédiens s’approprient la langue de Marc Favreau pour en faire ressortir toute la richesse. 

Sarah Thibault, MonThéâtre

Un spectacle conçu avec tendresse et avec simplicité. C’est ce que ça prend pour honorer ce personnage qui sortait la poésie du fond d’une poche déchirée […] C’est formidable de voir qu’une autre génération se délecte des mots de Sol et a envie de les faire connaître. Je le conseille à tout le monde, pas juste ceux qui sont déjà des admirateurs de Sol, je le conseille aussi à des jeunes, des adolescents, c’est un très beau spectacle!

Ariane Cipriani – Samedi et rien d’autre – ICI Radio-Canada Première

Sa verve puissante, poétique et iconoclaste, où s’amalgament calembours et invention de mots, et dont la critique sociale ressort à travers une drôlerie irrésistible, constitue évidemment la force première de ce spectacle.

Raymond Bertin, Revue JEU

Espace prof

Durée

1h20

sans

Entracte

Billeterie grand public
Besoin de plus de renseignements?

Contactez nos Services scolaires au 514 253-9095 poste 224 ou par courriel

Lundi au vendredi - 9h à 17h

Cahier du Théâtre Denise-Pelletier

Préparer votre sortie

Le TDP vous propose...