J'abandonne une partie de moi que j'adapte

août 2019

mer 28 Billets
en
ligne
jeu 29 Billets
en
ligne
ven 30 Billets
en
ligne
sam 31 Billets
en
ligne

septembre 2019

mar 3 Billets
en
ligne
mer 4 Billets
en
ligne
jeu 5 Billets
en
ligne
ven 6 Billets
en
ligne
sam 7 Billets
en
ligne
  • Avant-première scolaire
  • Mercredis causerie après la représentation
  • Première
  • Rencontre avec les artistes après la représentation
  • Supplémentaire
  • Supplémentaire scolaire

Résumé

Initié et mis en scène par
Justine Lequette
Production
Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles, en coproduction avec le Group Nabla

Billeterie grand public

« Êtes-vous heureux ? » Quatre comédiens trentenaires et la metteure en scène Justine Lequette, touchés par le documentaire français Chronique d’un été (1961), qui jeta les bases du cinéma-vérité en Europe, reprennent les questions-clés
qu’autrefois les cinéastes Edgar Morin et Jean Rouch posaient aux passants, aux ouvriers, aux étudiants, aux immigrants. Dont celle-là, et celle-ci. « En quoi votre bonheur est-il lié au travail ? »

Près de 60 ans plus tard et devant une société transformée, la création de ces artistes issus du Conservatoire de Liège met en perspective les deux époques et s’interroge, avec force et tendresse, sur les notions de travail, de bonheur et d’utopies.

Entre écriture de plateau et effluve de Nouvelle Vague, le spectacle, d’une esthétique toute en mouvance, nous laisse percevoir quel curieux sens nous donnons à nos vies.

Succès du Festival Off d’Avignon à l’été 2018, J’abandonne une partie de moi que j’adapte, qui tourne toujours en France et en Belgique, se révèle d’une finesse aussi irrésistible que son titre est fécond.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Avec le soutien de
l’ESACT, La Chaufferie-Acte1, Festival de Liège, Eubelius

Remerciements particuliers à
Nathanaël Harcq, Annah Schaeffer, Astrid Akay et Jo De Leuw

Le spectacle J’abandonne une partie de moi que j’adapte inclut des extraits de
La pièce Je te regarde d’Alexandra Badea, représentée et publiée dans son intégralité par L’Arche Éditeur. 
www.arche-editeur.com

Textes des films Attention Danger Travail et Volem Rien Foutre al païs réalisés par Pierre Carles, Christophe Coello et Stéphane Goxe, et produits par C-P Productions.

Textes et images du film documentaire Chronique d’un été, réalisé par Jean Rouch et Edgar Morin, et produit par Argos films.

Équipe

Écriture collective et interprétation

Rémi Faure, Benjamin Lichou, Jules Puibaraud et Léa Romagny.

Concepteurs et Collaborateurs

Assistance 
Ferdinand Despy
Éclairages
Guillaume Fromentin

Biographies

J'abandonne une partie de moi que j'adapte
Crédit: Droits réservés

Justine Lequette Mise en scène

D’abord formée au sein de la Compagnie THEC sous la direction d’Antoine Lemaire, elle a joué dans Vivre sans but transcendant est devenu possible (La Rose des Vents à Lille, La Virgule à Tourcoing,Théâtre d’Arles scène nationale). Elle poursuit en parallèle des études de droit au sein de la Faculté de Lille 2 (bac+8), puis intègre l’École Supérieure d’Acteurs de Liège (ESACT) dont elle sort diplômée en 2016. Elle y a notamment travaillé avec Mathias Simons, Françoise Bloch, Isabelle Gyselinx, Pietro Varasso, Raven Ruëll et Jos Verbist, ainsi qu’avec Delphine Noels (cinéma/réalisation collective d’un long métrage). En 2016, elle joue dans Un Arc-en-ciel pour l’Occident Chrétien mis en scène par Pietro Varasso (Théâtre de Liège, Théâtre de Poche, Festival Quatre Chemins en Haïti et Festival Les Récréâtrales au Burkina Faso).

J'abandonne une partie de moi que j'adapte
Crédit: Droits réservés

Rémi Faure Comédien

Après une formation d’ingénieur du son, il entre au Conservatoire de Marseille de 2010 à 2013 sous la direction de Pilar Anthony et Jean-Pierre Raffaelli, où il rencontre des artistes comme Alain Simon, Akel Akian, Christian Giriat, Olivier Saccomano et Nathalie Garraud. Il intègre ensuite l’École Supérieure d’Acteurs de Liège (ESACT), où il travaille notamment avec Delphine Noels, Adeline Rosenstein, Françoise Bloch, Mathias Simons ou encore Raven Ruëll.

J'abandonne une partie de moi que j'adapte
Crédit: Droits réservés

Benjamin Lichou Comédien

En 2004, il commence le théâtre en France au sein de l’école THEC (Théâtre en Cambrésis), dirigée par Antoine Lemaire, pour lequel il joue en 2006 Don Juan (DJ) (Festival Off d’Avignon). Il continue sa formation avec Audrey Chapon (Compagnie Lazlo), qui l’initie notamment au théâtre jeune public. Il créera, avec d’autres étudiants au sein de l’école, le collectif « Poids plume », avec lequel il jouera notamment Sous la glace de Falk Richter. Il intègre ensuite l'École Supérieure d’Acteurs de Liège (ESACT) en octobre 2013. Il y travaille entre autres avec Christophe Sermet, Nathalie Mauger, Delphine Noels, Baptiste Isaia, Raven Ruëll, Jos Verbist, Françoise Bloch, Philippe Laurent, Isabelle Urbain, Loïg Kervahu et Frédéric Ghesquière.

J'abandonne une partie de moi que j'adapte
Crédit: Droits réservés

Jules Puibaraud Comédien

Après des études de Lettres Modernes à l’Université et une formation au Conservatoire d’art dramatique de Nantes, il intègre en 2013 l’École Supérieure d’Acteurs de Liège (ESACT). Il y rencontre des artistes tels que Pietro Varrasso, Raven Rüell, Jos Verbist, Bapstiste Isaïa, Matthias Simons, Nathalie Mauger, Frédéric Ghesquière ou Delphine Noëls. Il a travaillé sous la direction de plusieurs metteurs en scène, dont Guillaume Gatteau et la Compagnie La Fidèle Idée pour le spectacle Notre Père (Chambre 309) de Delphine Bretesche; et Guillaume Doucet et le Groupe Vertigo, pour Love and Information de Caryl Churchill. Il réalise aussi plusieurs lectures pour la radio (RCF Liège), dans les milieux scolaires, ou en tant que récitant pour des concerts (Festival de Namur).

J'abandonne une partie de moi que j'adapte
Crédit: Droits réservés

Léa Romagny Comédienne

Après avoir suivi divers cours de théâtre et obtenu une licence 3 en arts du spectacle; Léa se forme à l’École Supérieure d’Acteurs de Liège (ESACT), où elle a notamment travaillé avec Mathias Simons, Nathalie Yalon, Baptiste Isaia, Jeanne Dandoy, Delphine Noels ou Jan Christoph Göckel. Elle obtient son Master en 2015 et depuis elle a joué une création collective nommée On est sauvages comme on peut, au « Tremplin Pépites & co » à l’Ancre, au festival Factory à Liège, ainsi qu’au festival Écoles de Passage à Metz. En 2016, elle joue dans Un Arc-en-ciel pour l’Occident Chrétien mis en scène par Pietro Varasso (Théâtre de Liège, Théâtre de Poche, Festival Quatre chemins en Haïti et Festival Les Récréâtrales au Burkina Faso).

Ce qu'on en dit

« En adoptant une ironie savoureuse et une précision admirable, les comédiens reproduisent les niveaux de langue, la musicalité des intellectuels aussi adroitement que celle des ouvriers, sans oublier leurs différentes postures, souvent révélatrices. Avec la musique, les costumes et les coiffures, c’est toute une époque qui reprend vie sous nos yeux. »

Christian Saint-Pierre, Le Devoir

« En dehors de la savoureuse interprétation que nous donnent Rémi Faure (oh! la diction précise et élégante de Rouch) et Jules Puibaraud (la gouaille plus familière de Morin), cigarettes, cravates, boogie-woogie et jusqu’à l’attitude galante mais protectrice envers la jeune femme suggèrent subtilement l’atmosphère des années 1960. Il faut souligner ici la performance du quatuor de complices qui passent avec souplesse d’un registre à l’autre. »

Marie-Christiane Hellot - Jeu, revue de théâtre

« De la fillette lucide qui, en début de spectacle, pose une question laissée sans réponse : pourquoi faut-il travailler? à sa finale déconcertante dans laquelle on espère voir une certaine forme de libération, J'abandonne une partie de moi que j'adapte jette les bases d'une réflexion universelle sur laquelle on devrait, en tant que société, se pencher plus tôt que tard.»

Daphné Bathalon - Mon Théâtre

« Habilement, les quatre comédiens adoptent l’accent des deux époques. Ils maîtrisent les gestes d’hier et d’aujourd’hui à un point tel que c’est notre soif de bonheur qui ressort.»

Stefan Puchalski - MatTv

« [...] J'abandonne une partie de moi que j'adapte permet des réflexions profondes mais traitées avec humour, grâce à une écriture vive et fine mais aussi par le jeu des jeunes comédiens qui est particulièrement impressionnant. Bref, cette pièce est un véritable coup de cœur ! »

 

Caroline, Notre Montréalité

« J’abandonne une partie de moi que j’adapte est encore une belle trouvaille belge du Théâtre Denise-Pelletier, moi qui avais adoré La Convivialité à l’automne dernier. »

Clotilde - Red Lips Talk

« [...] les quatre interprètes s’emparent de chaque rôle avec aisance, modulant leur timbre, leur posture ou leur accent en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « bonheur ».»

François Jardon-Gomez, Magazine Spirale

« Au-delà du message, on est transportés par les subtilités dans le jeu du quatuor. On apprécie les nuances dans les accents, on est impressionnés par le jeu «vérité» qui ne glisse pas dans l’imitation. On passe un bon moment de théâtre et on se dit que la saison s’ouvre en beauté.»

Yanik Comeau - Théâtralité

« En plus de poser des questions fort pertinentes, on évite d’y répondre clairement, laissant à chacun le soin de faire son propre examen de conscience. »

Marc-Yvan Coulombe - Les Artszé

« Et la pièce est remplie de moments de cet ordre, percutants, amusants et qui nous rentrent dedans grâce au talent et à l’énergie qui se trouvent sur la scène.»

Marie-Claire Girard - Théâtre cambresis

« Notre but n’était pas de décrire une société noire et triste, mais plutôt de révéler les possibles de l’émancipation. On a appuyé très fort dans l’écriture là-dessus. On ne voulait pas montrer un monde foutu, mais lui opposer un certaine joie des rapports entre les gens sur le plateau et en dehors. », Justine Lequette

Mario Cloutier - En toutes lettres

Espace prof

Durée

1 h 10

sans

Entracte

Billeterie grand public
Besoin de plus de renseignements?

Contactez nos Services scolaires au 514 253-9095 poste 224 ou par courriel

Lundi au vendredi - 9h à 17h

Cahier du Théâtre Denise-Pelletier

Préparer votre sortie

Le TDP vous propose...