That moment - Le pays des cons

septembre 2020

mar 29 Billets
en
ligne
mer 30 Billets
en
ligne

octobre 2020

jeu 1 Billets
en
ligne
ven 2 Billets
en
ligne
sam 3 Billets
en
ligne
mar 6 Billets
en
ligne
mer 7 Billets
en
ligne
jeu 8 Billets
en
ligne
ven 9 Billets
en
ligne
sam 10 Billets
en
ligne
Billets
en
ligne
mar 13 Billets
en
ligne
mer 14 Billets
en
ligne
jeu 15 Billets
en
ligne
ven 16 Billets
en
ligne
sam 17 Billets
en
ligne
  • Avant-première scolaire
  • Mercredis causerie après la représentation
  • Première
  • Rencontre avec les artistes après la représentation
  • Supplémentaire
  • Supplémentaire scolaire

Résumé

Texte 
Nicoleta Esinencu 
Traduction 
Alexandra Lazarescou 
Mise en scène 
Luce Pelletier 
Production
Théâtre de l'Opsis

Billeterie grand public

Entre fable et chœur  désenchanté, That moment - Le pays des cons dépeint avec une précision incisive les tourments d’une société où tout se vend et tout s’achète. Du bikini à la gloire, tout comme du rein au iPhone, il n’y a qu’un chèque. Avoir et être s’y conjuguent en des temps bien distincts. Inspirée de faits réels ayant eu cours en Moldavie, cette œuvre grinçante cerne les contours floutés de la corruption, du mensonge et de la cupidité.

Pour entamer l’an deux du Cycle des Territoires féminins, le Théâtre de l’Opsis et sa directrice artistique Luce Pelletier réaffirment leur goût pour l’inexploré, en s’appropriant la parole outrageuse de Nicoleta Esinencu, figure importante de la nouvelle scène théâtrale d’Europe de l’Est.

 

Équipe

AVEC

Christophe Baril, Sylvie De Morais-Nogueira, Caroline Lavigne, Daniel Parent et Léonie St-Onge.

 

CONCEPTEURS ET COLLABORATEURS

Chorégraphie Sylvain Émard
Scénographie
 Olivier Landreville
Costumes Caroline Poirier
Éclairages Erwann Bernard
Conception sonore Martin Tétreault 
Maquillages Sylvie Rolland-Provost  
Direction de production et direction technique Mélissa Perron 

Biographies

That moment - Le pays des cons
Crédit: Suzanne ONeill

Luce Pelletier Mise en scène

Après avoir terminé sa formation en interprétation à l'École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx, elle cofonde, en février 1984, le Théâtre de l’Opsis dont elle est la directrice artistique et générale depuis 1994. Femme du milieu théâtral des plus accomplie, Luce Pelletier partage son travail entre la mise en scène, l’enseignement, le jeu et l’écriture. Elle a beaucoup travaillé sur les premiers cycles du Théâtre de l’Opsis où elle a notamment monté L’Homme en lambeaux de M. Ougarov (1998), Monsieur Smytchkov de P.-Y. Lemieux (2000), Oreste d’Euripide (2003), Élektra d’H. von Hofmannsthal (2004), Under construction de C. Mee (2006), Comment j’ai appris à conduire de P. Vogel (2007),  Bar de S. Scimone (2011), La coopérative du cochon de S. Celestini (2013), Vertiges d’E. Guinzbourg (2014). Dans le cadre du Cycle scandinave de la compagnie (2015-2019), elle a mis en scène Bientôt viendra le temps de L. Kuntzon (2015), Clara d’A. Hébert, création pour la scène P-Y. Lemieux (2016), Les enfants d’Adam d’Audur Ava Olafsdottir (2017), J’appelle mes frères de J.H. Khemiri (2018) et Strindberg en 2019, signé par un collectif de neuf autrices québécoises. Elle entame à l'automne 2019 le Cycle des territoires féminins qu’elle amorce avec la pièce Les serpents de Marie Ndiaye présentée au Théâtre Espace GO et qu'elle poursuit en 2020 à la Salle Fred-Barry avec That moment- Le pays des cons de Nicoleta Esinencu.

That moment - Le pays des cons
Crédit: Cindy Boyce

Sylvain Émard Chorégraphie

Artiste prolifique de notoriété internationale, Sylvain Émard crée sa compagnie, Sylvain Émard Danse, en 1990. Depuis Ozone, Ozone (1987), son premier solo, jusqu’à sa toute prochaine création Rhapsodie (2020), Sylvain Émard explore le territoire de la nature humaine à travers la puissance du corps. Aujourd’hui, son répertoire compte une trentaine de pièces originales dont la résonance s’étend bien au-delà du Québec. Reconnu pour le raffinement et la précision de sa gestuelle, Sylvain Émard surprend le public en créant Le Grand ContinentalMD au Festival TransAmériques en 2009. Cette danse en ligne contemporaine fait bouger près de 3000 danseurs amateurs locaux à travers le Canada, les États-Unis, le Mexique, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, le Chili et l’Allemagne, attirant plus de 120 000 spectateurs. En 2017, Le Super Méga Continental réunit 375 Montréalais sur la place des Festivals pour souligner le 375e anniversaire de la métropole. Créateur rigoureux et inventif, Sylvain Émard navigue dans différentes sphères artistiques. Il a notamment collaboré avec des metteurs en scène d’opéra, de théâtre et de comédie musicale. Il en est à sa 3e collaboration avec Luce Pelletier. Récipiendaire de plusieurs récompenses dont le prestigieux Prix Jean A. Chalmers pour l’ensemble de son œuvre, Sylvain Émard est également cofondateur de Circuit-Est centre chorégraphique.

That moment - Le pays des cons
Crédit: Maxime Côté

Christophe Baril Comédien

Christophe Baril, finissant de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2016, plonge rapidement dans le monde du théâtre professionnel dès sa sortie des classes. En effet, il prend part au spectacle Buffles produit par le Théâtre à l’eau froide dans une mise en scène de Luce Pelletier puis, en 2017, à Peer Gynt sous la direction d'Olivier Morin produit par le Théâtre de l’Opsis et présenté au Théâtre de Quat’Sous. Plus récemment en 2019, il incarne le jeune Strindberg dans la pièce du même nom présentée au Théâtre Espace GO aux côtés d’Isabelle Blais et de Jean-François Casabonne. À la télévision, on a pu le voir dans les séries L’Auberge du chien noir, Dans ma tête et Ruptures. Au printemps 2020, il participe à la lecture de Suzy Storck dirigée par Dominique Leduc et présentée à la Maison de la Culture du Plateau-Mont-Royal.

That moment - Le pays des cons
Crédit: Andréanne Gauthier

Sylvie De Morais-Nogueira Comédienne

Depuis sa sortie de l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx, Sylvie De Morais-Nogueira fut dirigée sur scène par, entre autres, Claude Poissant (Je voudrais me déposer la têteBienveillance et Grande écoute), Sylvain Bélanger (Yellow Moon), Philippe Ducros (L’Affiche), Marc Beaupré (Le Silence de la mer), Geoffrey Gaquère (Toxique), Michel Nadeau (Effets Secondaires) et René Richard Cyr (Les Innocentes).  En 2007, elle décroche son premier rôle au petit écran, celui d’Ariel, un des rôles-titres de l’émission jeunesse Les Kiki Tronic. Elle participe par la suite à de nombreuses séries jeunesses (Une grenade avec ça?Il était une fois dans le troubleStan et ses stars) ainsi qu’à C.A. IV, avant d’obtenir le rôle de Sacha Carpentier dans Yamaska, qu’elle incarnera pendant sept saisons. Elle fut de la distribution d'Olivier, une création de Serge Boucher, réalisée par Claude Desrosiers, de District 31 (Radio-Canada) et de Léo (Club Illico). Au cinéma, elle travaille sous la direction de Stéphane Lapointe (La Vie secrète des gens heureux), Anna Karina (Victoria), Jean-François Asselin (Mémorable Moi) et Dominic Goyer (L’Origine des Espèces). Portugaise d’origine, elle a l’occasion de jouer en portugais pour Sylvain Archambault (Entre ciel et terre) et Samuel Barrette (Les poètes de Ferré). 

That moment - Le pays des cons
Crédit: Éva-Maude TC

Caroline Lavigne Comédienne

Présente quasi quotidiennement au petit écran depuis 11 ans, Caroline a incarné Musette dans la populaire émission jeunesse Toc toc toc et Végane dans Salmigondis, rôle pour lequel elle a remporté deux années consécutives (2017 et 2018) le prix Gémeaux du meilleur premier rôle féminin dans une émission jeunesse. On peut également la voir dans la websérie Marika, diffusée sur Tou.tv ainsi que dans En tout cas, Plan B, Unité 9, Lance et compte: la finale et Dieu merci!. Elle prête sa voix à Perline dans la nouvelle génération de l'émission culte Passe-Partout. Au théâtre, Caroline a participé à plus d'une vingtaine de pièces dont Peer Gynt d'Ibsen, mis en scène par Olivier Morin au Théâtre de Quat'sous et Le vertige, pièce-évènement qui soulignait les trente ans du Théâtre de l'Opsis, présentée à l'Espace Go en 2014. Elle était de la création de la pièce Soupers, écrite et mise en scène par Simon Boudreault, et de Le peintre des madones de Michel Marc Bouchard, mise en scène par Serge Denoncourt. Elle a foulé les planches du Rideau vert en 2018 dans Les fées ont soif de Denise Boucher, mise en scène par Sophie Clément, où elle incarnait la Statue. Elle était de la comédie musicale Les nonnes au théâtre de La Marjolaine en 2019 et en tournée en 2020. Très à l'aise avec la musique, la comédienne a travaillé avec l'orchestre du Centre national des arts d'Ottawa et l'Orchestre symphonique de Laval comme narratrice et metteure en scène de spectacles jeunesse, sous la direction du chef d'orchestre Alain Trudel. Caroline faisait aussi partie du spectacle musical Leitmotiv de la compagnie Les deux mondes, qui l'a menée sur les scènes d'une quinzaine de pays, où elle a joué en français, en anglais, en espagnol et en russe. La comédienne est diplômée de l'École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx, promotion 1995.

That moment - Le pays des cons
Crédit: Daniel Parent

Daniel Parent Comédien

Acteur aux multiples talents, on a pu l’apprécier au fil des années tant sur scène qu’à la télévision. Sur les planches, il a fait partie de plus d’une vingtaine de productions, dont Edmond et Cyrano de Bergerac (Serge Denoncourt), La bonne âme du Se-Tchouan (Lorraine Pintal), Les enfants d’Adam (Luce Pelletier), L’Orangeraie et The Dragonfly of Chicoutimi (Claude Poissant), Le Dernier feu (Denis Marleau) et Rêves (Wajdi Mouawad). Au petit écran, il s’est fait connaitre dans Annie et ses hommes, Nos étés, La Galère et Apparences, rôle pour lequel il a été en nomination aux Gémeaux en 2012. Il a également tenu les rôles de David Simard dans la série Ruptures, Laurent Saint-Pierre dans la série Cheval Serpent et dernièrement, Patrick Landry dans L’Échappée (Gémeaux 2016 pour interprétation masculine dans un rôle de soutien) et André dans Le Chalet. Au grand écran, le public a pu le voir ces dernières années dans Trip à 3 (réal. Nicolas Monette), Le cas Sneijder (réal. Thomas Vincent) et Le Journal d’un vieil homme (réal. Bernard Émond). Il est également de la distribution de Le guide de la famille parfaite (réal. Ricardo Trogi). Artiste multidisciplinaire, Daniel a démontré ses talents de danseur dans les créations des chorégraphes Frédérick Gravel, Catherine Tardif et Harold Rhéaume.

That moment - Le pays des cons
Crédit: Andréanne Gauthier

Léonie St-Onge

Depuis sa sortie de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe (2011), Léonie mène une carrière riche en expériences des plus variées, qui font d’elle une interprète solide et particulièrement versatile. Sportive de nature, elle a rapidement développé une aisance dans le jeu physique et manifesté un intérêt pour la création collective. Intéressée par la marionnette géante et l'exacerbation du mouvement, elle a tourné en Chine sur la production Harmony (Théâtre de la Dame de Coeur). Elle s’est joint plus tard à la distribution de Vipérine, spectacle jeunesse à l’esthétique épurée qui a séduit le Québec et la France. Puis, elle a mystifié le public du Théâtre St-Denis dans un spectacle de magie à grand déploiement (Nous, Rêveurs Définitifs). Tout récemment, elle a pris part à l'œuvre théâtrale immersive : Post-Mortem. Entre temps, elle a prêté sa voix à la narration d'un livre audio et à la surimpression, elle a écrit deux pièces de théâtre jeunesse (Le Village à 3 portes et Les Pouilleux – théâtre musical) et publié deux livres aux Éditions Goélette (Lydiane autour du monde et Voyage 101).

Espace prof

Durée

50 minutes

sans

Entracte

Billeterie grand public
Besoin de plus de renseignements?

Contactez nos Services scolaires au 514 253-9095 poste 224 ou par courriel

Lundi au vendredi - 9h à 17h

Cahier du Théâtre Denise-Pelletier

Préparer votre sortie

Le TDP vous propose...