Autour du Lactume

octobre 2019

mar 29 Billets
en
ligne
mer 30 Billets
en
ligne
jeu 31 Billets
en
ligne

novembre 2019

ven 1 Billets
en
ligne
sam 2 Billets
en
ligne
mar 5 Billets
en
ligne
mer 6 Billets
en
ligne
jeu 7 Billets
en
ligne
ven 8 Billets
en
ligne
sam 9 Billets
en
ligne
  • Avant-première scolaire
  • Mercredis causerie après la représentation
  • Première
  • Rencontre avec les artistes après la représentation
  • Supplémentaire
  • Supplémentaire scolaire

Résumé

Textes
Réjean Ducharme, puis Pierre Corneille, le Comte de Lautréamont, Émile Nelligan et Arthur Rimbaud.
Conception, collage et mise en scène
Martin Faucher
Production
Production Jamais Lu

Billeterie grand public

Toute sa vie, Réjean Ducharme a été présent tout en demeurant caché. Le destin a fait en sorte qu’au moment où il est disparu, un nouveau livre est apparu, surgi du passé : Le Lactume, 198 dessins accompagnés de très ducharmiennes légendes, envoyés à un éditeur en 1966, oubliés, redonnés à l’auteur en 2001, puis édités en 2017. Intact : le Ducharme libre et fou de ses 23 ans, dessinant et commentant ses révoltes, constats et rêveries au coeur d’un Québec en pleine révolution.

Sur scène, il y a une table de travail, des dessins, de la musique et la comédienne Markita Boies que Ducharme aimait tant. Avec cette gravité enfantine, un rien moqueuse et sincère à mort, nécessaire pour entrer chez Ducharme, Martin Faucher orchestre un moment ludique et poétique, lumineux et intimiste, empreint d’un immense amour pour la vie, la mort, l’art et l’écrivain disparu.

Équipe

Avec

Markita Boies

Concepteurs et Collaborateurs

Dessins et légendes
Réjean Ducharme
Assistance et éclairages
Samuel Patenaude
Vidéo
Sandrick Mathurin
Idée et production originale 
Les Éditions du passage

Biographies

Autour du Lactume
Crédit: Maude Chauvin

Martin Faucher Conception, collage et mise en scène

Ayant complété en 1982 sa formation de comédien à l'École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, Martin Faucher signe sa première mise en scène en 1988 avec son collage de l’œuvre de Réjean Ducharme, À quelle heure on meurt?. Il signe depuis plus de quarante mises en scène d’œuvres issues tant du répertoire classique que du répertoire contemporain. C’est ainsi qu’il a signé les mises en scène de: L’asile de la pureté de Claude Gauvreau, Du vent entre les dents d'Emmanuelle Jimenez, Les quatre morts de MarieLes sept jours de Simon Labrosse et Le collier d’Hélène de Carole Fréchette, Musique pour Rainer Maria Rilke de Sébastien Harrisson, Les mains bleues de Larry Tremblay, L’affaire Dumouchon de Lise Vaillancourt, Pierrette Pan, ministre de l’enfance et des produits dérivés et La bonne femme de Jasmine Dubé, Mille-feuilles de Pierre-Michel Tremblay et La terre est trop courte, Violette Leduc de Jovette Marchessault. Il a également, mis en scène des textes de Jon Marans, Sarah Ruhl, Elfriede Jelinek, Frédéric Sonntag, Morris Panych, Charles Ludlam, Martin McDonagh, Edward Thomas, Edward Albee, Paul Claudel, Corneille, Molière et Racine. S’intéressant au langage du corps et à la danse contemporaine, Martin Faucher a dansé pour les chorégraphes Daniel Léveillé, Harold Réhaume et Catherine Tardif. Fortement impliqué dans sa communauté, Martin Faucher a siégé au conseil d’administration de la Fondation du Centre des auteurs dramatiques de 1994 à 2008 et a présidé le Conseil québécois du théâtre de 2005 à 2009. Martin Faucher est depuis 2014 directeur artistique du Festival TransAmériques de Montréal (FTA).

Autour du Lactume
Crédit: Andréanne Gauthier

Markita Boies Comédienne

Markita Boies est une comédienne montréalaise, finissante de l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx. De Réjean Ducharme à Lise Vaillancourt, de Larry Tremblay à Louise Bombardier, sans oublier Marivaux, Claudel, Djuna Barnes, Calderon de la Barca, Molière, Neil Simon, Ionesco, Gombrovicz, Delisle, Feydeau et Genet, l’essentiel de son métier d’actrice se déroule, depuis plus de 35 ans, sur les planches de théâtre. De 1983 à 1990, elle fait partie de la troupe permanente du Théâtre du Nouveau Monde, dirigé alors par Olivier Reichenbach. Elle y décroche à deux reprises le Prix Gascon-Roux de la meilleure interprétation féminine : en 1998 pour La serva amorosa de Goldoni et pour Puck dans Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare, monté par Robert Lepage. Parmi les metteurs en scène talentueux qui en ont fait une figure théâtrale reconnue, citons Daniel Roussel, Martin Faucher, Claude Poissant, Olivier Reichenbach, Martine Beaulne, Francine Alepin, Geoffrey Gaquère et Marc Béland. Depuis plus de 15 ans, elle enseigne également dans les grandes écoles de théâtre de Montréal ainsi qu’à l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx, son Alma Mater. De 2005 à 2010, elle a été membre puis présidente du comité sectoriel Théâtre au Conseil des arts de Montréal.

Il y a 25 ans, elle joua dans La Flle de Christophe Colomb, de Ducharme, développant ainsi avec lui une amitié à distance, par correspondance. Martin Faucher est donc allé vers elle, sachant qu’elle incarnait le côté enfantin et ludique propre à l’univers ducharmien.

Ce qu'on en dit

« Seule derrière une table, qui pourrait être celle de Ducharme, la comédienne Markita Boies (trop rare
sur nos scènes) nous présente 160 de ces dessins et nous lit les légendes qui les accompagnent. Toute la
drôlerie poétique de l’auteur est délicieusement comprimée dans ces perles. Notre bonheur est doublé
grâce à des extraits du Nez qui voque, ainsi que des passages musicaux et des mots d’auteurs que
Ducharme a aimés. On ressort de ce spectacle l’esprit plus léger. À voir absolument. »

Mario Girard, La Presse +

« Il s'avère tout à fait naturel que [l']oeuvre [de Réjean Ducharme] se conclue à la croisée du
littéraire et du graphique, entre le dit et le non-dit, dans un univers profondément bigarré. »

Shelbie Dubois, Artichaut Magazine

« L'ultime oeuvre de l'écrivain fantomatique. »

Fabien Deglise, Le Devoir

« La légèreté de cette oeuvre singulière, une collection de dessins, abstraits ou naïfs, accompagnés de
légendes. L’impertinent jeune homme de 23 ans y joue avec des références culturelles, laisse émerger sa
quête romantique, sa méfiance envers le monde adulte, son rejet de la société de consommation…»

Marie Labrecque, Le Devoir

Espace prof

Durée

1 H

sans

Entracte

Billeterie grand public
Besoin de plus de renseignements?

Contactez nos Services scolaires au 514 253-9095 poste 224 ou par courriel

Lundi au vendredi - 9h à 17h

Préparer votre sortie

Le TDP vous propose...