Jules Ronfard

Interprète

Jules Ronfard
Maxime Côté

Biographie

Dès son enfance, Jules est entouré d’art, passionné de jeu, de mise en scène, d’écriture, de cinéma, il étudie à l’École nationale de théâtre du Canada de 2014 à 2018.

À l’École Nationale de Théâtre du Canada, il travaille l’improvisation avec Nicolas Cantin et Hélène Mercier. Il aborde le théâtre de Dalpé et de Tremblay avec Stéphane Jacques, Ionescoavec Élise Guilbeault, Roméo et Juliette avec Linda Laplante, l’univers de Mouawad avec Richard Thériault, la poésie avec Dany Boudreault, un collage des textes de Molière avec Denis Lavallou. Il danse sous l’oeil de Mélanie Demers ainsi que de Manon Oligny. Il fait la rencontre de Christian Lapointe où il interprète la jeunesse dans Les Beaux Dimanches de Marcel Dubé. Il touche à Hamlet avec Marc Béland, joue dans un spectacle pour enfant signé par Arianna Bardesono et Zach Fraser. Il interprète deux textes de Gabrielle Chapdelaine mis en scène par Michel-Maxime Legault et par Philippe Cyr. Il a la chance de faire une création collective à Paris avec Robert Bellefeuille et d’être dirigé par Florent Siaud au Monument National pour jouer Les Trois Soeurs de Tchekhov.

Lors de sa formation, il fait ses propres expériences artistiques lors des festivals de théâtre, en tant qu’interprète, dans des productions tel que : Détruire nous allons (Philippe Boutin) en 2014, MA(G)MA (Léo Loisel) en 2015, Quand on est réduit à ses os (Alice Dorval) 2016, Hamlet-Machine (Jocelyn Pelletier) 2017. Jocelyn Pelletier le mettra d’ailleurs en scène dans des textes de Ravenhill, Falk Richter, Heiner Müller.

Pour alimenter son interprétation il aime toucher à la poésie, la danse contemporaine, l’art visuel ainsi que le montage vidéo et sonore.