Le faiseur

Texte
Gabrielle Chapdelaine d’après la pièce d’Honoré de Balzac

Mise en scène
Alice Ronfard

Production
Théâtre Denise-Pelletier

Le faiseur

Avec

Alex Bergeron,
Mohsen El Gharbi,
Alexandra Gagné-Lavoie,
Annette Garant,
Karine Gonthier-Hyndman,
Charlie Monty
Christophe Payeur,
Maxime-Olivier Potvin,
Jules Ronfard,
et Isabelle Roy

 

Résumé

Monsieur et Madame Mercadet sont endettés à n’en plus savoir comment rassurer leurs créditeurs. Ils prétendent attendre Godeau, un ex-associé parti faire fortune aux Indes et prêt à dénouer les tensions monétaires. En attendant, rusé et calculateur, le couple choisit de marier leur fille Julie à un jeune homme de la haute, De La Brive. Malheureusement, Julie cultive une tendresse aiguë pour un certain Minard, dont les atouts ne sont pas du tout pécuniaires. Embûche. Alors que les bailleurs de fonds s’impatientent, les employés sous-payés des songe-creux Mercadet se dévouent quand même à leurs patrons. Et ils en profitent pour se délecter des virements et revirements de situations qui font trembler la maison, disparaître la raison et entremêler l’amour et la corruption.

Balzac, le maître de La Comédie humaine – qui regroupe 90 romans –, a écrit sept pièces de théâtre, dont Mercadet ou le Faiseur reste toujours la plus avisée et la plus drôle. Endetté lui-même, ayant malgré et à cause de son succès perdu la main sur ses acquis, Balzac sait de quoi il parle, lui qui écrivait du théâtre pour renflouer ses comptes. Alice Ronfard (Une vie pour deux, Candide), metteure en scène aguerrie, se délecte ici de ces coups de cravache portés aux traders, investisseurs, courtiers et autres encaisseurs. Ce Faiseur, finement adapté par Gabrielle Chapdelaine (une journée, Entends-tu ce que je te dis? Kouté mwen titak!), est créé pour la première fois professionnellement à Montréal.

Le texte de la pièce, adapté par Gabrielle Chapdelaine d’après l’œuvre d’Honoré de Balzac, est publiée chez Leméac Éditeur.

Vidéo © Matthew Fournier
Musique © Joris Rey

© Matthew Fournier

Biographies

Gabrielle Chapdelaine

Adaptation

Gabrielle Chapdelaine

Alice Ronfard

Mise en scène

Alice Ronfard

Alex Bergeron

AUGUSTE MERCADET, spéculateur

Alex Bergeron

Mohsen El Gharbi

VERDELIN, voisin, ami de Mercadet

Mohsen El Gharbi

Alexandra Gagné-Lavoie

JULIE MERCADET

Alexandra Gagné-Lavoie

Annette Garant

MME PIERQUIN, amie de Mme Mercadet

Annette Garant

Karine Gonthier-Hyndman

MADAME MERCADET

Karine Gonthier Hyndman

Charlie Monty

VIRGINIE, cuisinère de la famille

Charlie Monty

Christophe Payeur

MICHONNIN DE LA BRIVE, un « cryptobro »

Christophe Payeur

Maxime-Olivier Potvin

MINARD, comptable agréé

Maxime-Olivier Potvin

Jules Ronfard

JUSTIN, assistant personnel de Mercadet

Jules Ronfard

Isabelle Roy

THÉRÈSE, femme de ménage de la famille

Isabelle Roy

Équipe

Assistance à la mise en scène
Ariane Brière

Scénographie
Gabriel Tsampalieros

Lumières
Coconception de Caroline Ross et Natasha Descoteaux

Musique originale
Joris Rey

Costumes
Cynthia St-Gelais

 

MAQUILLAGES ET  COIFFURES
FLORENCE CORNET

ASSISTANCE COSTUMES
PERLE LEFEBVRE
IRIS BÉLANGER-NOËL

ASSISTANCE COIFFURE
JOSIANE LACOSTE

PATINE COSTUMES
MÉLANIE TURCOTTE

COUTURE
JULIE SAURIOL

Dans les médias

Une distribution de haut vol !

Critique de Luc Boulanger, La Presse

Gabrielle Chapdelaine a très efficacement adapté l’intrigue à notre époque […] Karine Gonthier-Hyndman et Alex Bergeron, au jeu subtil, s’imposent en couple sans vergogne.

Critique de Marie Labrecque, Le Devoir

Gabrielle Chapdelaine a su ancrer la pièce dans le Montréal moderne en faisant dires des perles de répliques aux comédiens. On rit ferme et fort des travers de cette bande de joyeux lurons.

Critique de Tania Lamoureux, BP Arts Média

Les mouvements, l’assemblage chorégraphique, les costumes font équipe pour produire un captivant tableau.

Critique de Sylvie St-Jacques, Jeu, revue de théâtre

Un spectacle qui saura vous faire rire et vous faire réfléchir.

Critique de Rosalie Gagné, Le Cahier

Alex Bergeron s’amuse comme un fou avec cette pièce « passée au blender » par Gabrielle Chapdelaine, qui en a fait une comédie actuelle où on rit souvent.

Entrevue d'Alex Bergeron par Stéphanie Morin, La Presse

Je trouve que ça fait du bien de rire des ultra-riches. J’utilise beaucoup l’humour comme critique sociale.

Entrevue de Gabrielle Chapdelaine par Laïma Gérald, Urbania

L'argent, on dirait que c'est ça qui est au centre de toutes les guerres, de tous les enjeux, alors que finalement c'est une création.

Entrevue de Gabrielle Chapdelaine par Émilie Perreault, ICI PREMIÈRE (Il restera toujours la culture)