FOREMAN

Texte et idée originale
Charles Fournier

Mise en scène
Olivier Arteau et Marie-Hélène Gendreau

Production
Mon père est mort

Il n’y a plus de distanciation pour les représentations de la Salle Fred-Barry. 

FOREMAN

Avec
Pierre-Luc Désilets
Miguel Fontaine
Charles Fournier
Steven Lee Potvin
Vincent Roy

Résumé

Cinq chums de gars, que l’habitude et les jokes plates unissent toujours, se retrouvent sur une terre à bois, pour régler leurs comptes et panser leurs plaies. Par-delà les brimades et les bouteilles vides, et au travers des souvenirs qui forgent l’identité, sauront-ils renverser les rapports de force et communier à leur fraternité? En équilibre entre humour et détermination, le foreman les hèle : seront- ils un jour contremaîtres d’eux-mêmes?

Nommée « Œuvre de l’année dans la Capitale-Nationale » en 2019, la première création de la compagnie Mon père est mort tire sa source dans l’expérience de terrain de l’auteur et comédien Charles Fournier, un habitué, dans une autre vie, des usines et des chantiers. Avec bienveillance, il déboulonne, sans rien censurer, les jeux de construction du masculin.

Mercredi causerie : il y aura une rencontre avec les interprètes et l’équipe de production le mercredi 27 octobre après la représentation.

Biographies

Charles Fournier

Texte et interprétation

Charles Fournier

Olivier Arteau

Mise en scène

Olivier Arteau

Marie-Hélène Gendreau

Mise en scène

Marie-Hélène Gendreau

Pierre-Luc Désilets

Interprète

Pierre-Luc Désilets

Miguel Fontaine

Interprète

Miguel Fontaine

Steven Lee Potvin

Interprète

Steven Lee Potvin

Vincent Roy

Interprète

Vincent Roy

Équipe

Complice à la création
Catherine Côté

Assistance à la mise en scène
Maria Alexandrov

Éclairages et régie
Mathieu C. Bernard

Scénographie
Amélie Trépanier

Costumes et accessoires
Mélanie Robinson

Conception sonore
Vincent Roy

Direction technique
Mathieu C. Bernard

Mentorat d’écriture
Erika Soucy

Dans les médias

À travers le récit de la virile amitié entre cinq gars de la construction dans la vingtaine, [...] l’auteur et comédien Charles Fournier a écrit un texte puissant et touchant sur un sujet peu représenté au théâtre. Une histoire de « gars ben ordinaires », mais qui vivent de grands drames intérieurs.

Luc Boulanger, La Presse

Ça s'appelle Foreman et c'est à voir !

Myriam Fehmiu, Arrêt Culturel à RDI

La mise en scène d’Olivier Arteau et de Marie-Hélène Gendreau… ouf! Il est là, à mon avis, l’uppercut qui vous fera vaciller sur votre chaise.

Parce qu’à travers cette testostérone radioactive, les chorégraphies viennent ajouter une profondeur insolite et déstabilisante mais tellement captivante.

Edith Malo, Bible Urbaine

La mise en scène est tout simplement brillante! Y’a des moments complétement délirants.

Tania Bélanger, ARP Média

Les cinq comédiens sont criants de vérité, tant dans leurs chuchotements et leurs confidences que dans leurs cris et leurs déchirements. Chacun à sa façon, ils touchent, dégoûtent, émeuvent, révoltent

Yanik Comeau, Zone Culture/ comunik Média

Critique de Jessika Brazeau

Le Québec maintenant, 98,5

[...] ce spectacle nous proposera un renversement des perspectives sur la masculinité. Cette dimension critique s’opère néanmoins sans jugement, avec beaucoup de bienveillance et d’autodérision, ce que permet d’ailleurs le ton généralement comique du spectacle, un choix inattendu mais réjouissant.

Étienne Bergeron, Spirale Magazine

Foreman est une mise en scène de la détresse du jeune homme blanc en colère [...], doublée d’un guide de la masculinité toxique déclinée sous toutes ses formes.

Chronique de Marc Cassivi, La Presse

Critique de Myriam Fehmiu à Samedi et rien d'autre

Samedi et rien d'autre

Touchante entrevue de Charles Fournier à Pénélope sur Ici première

Pénélope, ici première

Hélène Denis du Canal M s'entretient avec Charles Fournier, auteur de la pièce Foreman

Hélène Denis, Canal M

Espace Prof

Que ce soit pour la sortie d’un groupe d’élèves ou la sortie d’un niveau complet, le Théâtre peut recevoir jusqu’à 800 spectateurs par représentation, sauf dans de rares exceptions.