Tania Kontoyianni

Interprète

Tania Kontoyianni
Julie Beauchemin

Biographie

En 1994, tout juste sortie du Conservatoire d’Art Dramatique de Montréal, Tania obtient un premier rôle dans Le Sorcier, réalisé par Jean-Claude Labrecque, puis le rôle d’Angélique, dans Watatatow. Par la suite, elle a joué dans plusieurs séries télévisées, dont Caserne 24, Paparazzi, Tribu.com,  Réseaux, Hommes en 40taine, Kaboum (émission jeunesse), 30 vies, etc. Tout récemment on a pu la voir dans Med, Les délateurs et Cheval-Serpent.

Au théâtre, on a pu la voir entre autres dans La femme comme champ de batailleAbélard et Héloïse, La mégère apprivoisée, Poésie, sandwich et autres soirs qui penchent, Roméo et Juliette (2011), Trois écoles des femmes…

Tania a également participé à la création de plusieurs pièces dont Je ne suis jamais en retard (collectif d’auteures), La carnivore pourpre de Maryse Pelletier, La fin des contes pour enfant de Renée Beaulieu, L’Iliade d’Alexis Martin, La petite pièce en haut de l’Escalier  de Carole Fréchette, L’ardent désir des fleurs de cacao de Dominique Leduc, Far west d’Emmanuelle Roy, Anarquista! de Simone Chartrand et Philippe Soldevilla, Les laissés pour contes (collectif). Présente également du côté anglophone, on a pu voir Tania Kontoyanni dans Anna in the tropics de Nilo Cruz, Cheech de François Létourneau, John and Beatrice  de Carole Fréchette et Death and the maiden de Ariel Dorfman. Au printemps dernier elle était en tournée au Québec avec Le tour du monde en 80 jours, adapté et mis en scène par Hugo Bélanger.

Au cinéma, soulignons ces interprétations dans BonzaïonLa Conciergerie des MonstresJ’en Suis, Tous les autres sauf moi, La belle empoisonneuse, Origami puis le court métrage Oh what a wonderful feeling de François Jaros, en compétition à Cannes en 2016. Actuellement Tania est en tournage pour le film 2011 de Alexandre Prieur-Grenier.