Louis-Karl Tremblay

Metteur en scène

Louis-Karl Tremblay
Isabel Rancier

Biographie

Depuis sa sortie de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM en 2008, Louis-Karl travaille comme comédien et metteur en scène. On a pu le voir au théâtre notamment dans Leitmotiv au Théâtre La Chapelle et dans le spectacle Dans la cage de Mathieu Leroux. Il cofonde le Théâtre Point d’Orgue et s’attaque, en 2009, aux Troyennes qu’il présente au Bain Saint-Michel. À l’automne 2011, il présente Yvonne, Princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz au Théâtre Prospero. En avril 2013, il propose une version inédite des Atrides à l’Église Saint-Jean-Baptiste, ce qui lui vaut une nomination aux prix de la critique pour la meilleure mise en scène. Il collabore également avec d’autres compagnies pour mettre en scène Le numéro d’équilibre d’Edward Bond, Judith aussi de Pier-Luc Lasalle et Les Têtes baissées de Michaël Lamoureux. À la saison 2018-2019 il collabore avec le Théâtre à l’eau froide pour la première fois en créant Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell. Louis-Karl est invité à enseigner à quelques occasions dans les écoles professionnelles de théâtre et y dirige Roméo et Juliette (2013), Britannicus (2015), Les amis (2018), On achève bien les chevaux (2020). On lui confie la mise en scène des soirées-bénéfice du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui de 2013 à 2017.  Dans le cadre du OFFTA 2017, il profite d’une résidence de création pour la conception de la performance multidisciplinaire Genèse.  Plus récemment, il s’intéresse aux relectures des mythes et classiques des autrices Elfriede Jelinek et Rebekka Kricheldorf et présente, avec Théâtre Point d’Orgue, Ombre Eurydice Parle, adaptation du mythe d’Orphée, et Mademoiselle Agnès, adaptation du Misanthrope de Molière.